Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Orpheline des Soeurs de la Charité de Florence ROCHE

L'Orpheline des Soeurs de la Charité de Florence ROCHE

J'ai eu la chance de découvrir l'auteure de ce roman grâce à la magie des réseaux sociaux ! Le premier roman de Florence Roche que j'ai feuilleté en ma qualité de "critique littéraire" se nomme le Pensionnat de Catherine (2019). Il et elle m'ont conquise ! (Je vous mets à la fin de l'article le lien de la chronique de ce roman).

Le charme opère de nouveau avec L'Orpheline des Soeurs de la Charité (2020) et comme pour le précédent ouvrage cité, je n'ai pas envie de quitter les personnages lorsque j'arrive au point final.... 

Dans la région du Puy-en-Velay, dans les années 1913, nous faisons la connaissance de Mathilde, l'héroïne principale, dont la beauté égale les secrets qui l'entourent. Elle a été confiée tout bébé au pensionnat des Soeurs de la Charité. Elle y grandit protégée par Mère Ambroise et lie des amitiés sincères et profondes avec Catherine et Simone... Jusqu'à ce que l'amour entre dans sa vie. C'est lors d'une promenade entre filles du pensionnat qu'elle croise dans un parc un jeune homme dont elle ne sait rien. Mais dans les deux coeurs, c'est le coup de foudre. 

Ils vont donc tout faire pour se retrouver, chacun de leur côté.

Il s'avère alors que le jeune homme se nomme Armand Josserand, fils unique d'une riche famille influente, qui nourrit d'autres projets pour lui que de le laisser s'amouracher d'une fille de l'orphelinat, d'autant plus que Mathilde est l'enfant d'une criminelle, condamnée au bagne pour le meurtre de 4 personnes, le lendemain de sa naissance. 

Cette femme, c'est Lise Leclerc. Si comme moi,  vous pensez que les doubles initiales ont une symbolique et amènent des destinées hors du commun, c'est tout à fait le cas de cette criminelle au parcours incroyable.

C'est justement à la découverte de cette maman mystérieuse que Mathilde se lance tout juste émancipée de l'orphelinat. Elle choisit un emploi dans une lingerie où la confiance de sa patronne l'aide à avancer et à construire sa vie, dans un contexte de guerre et de menaces

L'histoire est menée d'une main de maître par l'auteure Florence Roche que l'on sait passionnée d'histoire. Elle se ballade dans les rues comme dans les années, comme dans les générations de ces héroïnes, avec une légèreté, une limpidité. Chaque détail a son importance et nous le comprenons au fur et à mesure du dénouement. L'amour et la bienveillance se mêlent à la jalousie et la méchanceté. Des mises en abyme rythment le récit passionnant. 

L'Orpheline des Soeurs de la Charité, c'est aussi l'histoire d'amour entre une fille qui remue ciel et terre pour connaître sa maman et un fils qui fait tout pour disparaître de la vie de ses parents. Ce sont des histoires de vie qui s'enchevêtrent dans ce petit village. Ce sont des tragédies qui succèdent à des moment heureux nés de la puissance des rapports humains. Des personnages principaux attachants, que l'on aurait encore bien suivi pour une centaine de pages ! Des parcours de vie qui nous prennent aux tripes et dont on se dit qu'ils ont pu avoir lieu. Le mystère en plane d'autant plus délicieusement. 

Vous l'aurez donc compris : Je ne peux  que vous conseiller de découvrir ce livre. Dans l'édition Terres de France que j'ai reçue, les caractères sont écrits gros, ce qui rend l'oeuvre très agréable à lire, le soir, à la lumière d'une petite lampe ou d'une bougie ! 

Et il ne me reste plus qu'à attendre avec impatience le suivant ! Ce qui me permet de souligner que Florence Roche a une production relativement efficace !

Bravo et merci à elle pour les divins moments de lecture qu'elle nous offre ! 

Magalie 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article